[Raspberry Pi] Limiter drastiquement les logs et les mettre en RAM pour préserver sa carte SD

Raspberry-flush-logs-log2ram-memoire-pleine-var-log

Les logs et Linux, c’est tout un programme. Si comme moi, vous utilisez un Raspberry Pi qui tourne 24/24 pour divers projets (notamment Pi-Hole très gourmand en écriture de logs par défaut), mieux vaut trouver des astuces pour limiter la casse, sous peine de changer de carte SD tous les mois !!!

Supprimer les logs système sous Raspbian

Cela peut sembler trivial, mais avant de mettre en place des solutions palliatives, autant diminuer la source du problème. Les logs système ne vous sont peut être pas utiles, tout simplement. ATTENTION, cette solution est un peu extrême !!!

Pour tout simplement désactiver les logs :

sudo service rsyslog stop

Vous pouvez alors l’empecher de se réactiver au boot système:

sudo systemctl disable rsyslog

Pour le remettre en place au prochain boot:

sudo systemctl enable rsyslog

Moins extrême peut être, éditer /etc/rsyslog.conf et commenter ce qui ne vous sert pas.

sudo nano /etc/rsyslog.conf

Mettre en place un enregistrement des logs dans la RAM

L’enregistrement des logs sur la carte SD du Raspberry Pi est catastrophique pour sa durée de vie ! Nous allons utiliser l’utilitaire Log2RAM pour stocker tout ces logs dans la mémoire vive. Moins d’écriture sur la SD signifie une durée de vie très largement allongée.

Voir tuto de Arduino102 ici.

Seulement voilà, au bout de quelques heures/jours/semaines suivant votre utilisation, la partition (virtuelle car dans la RAM) /var/log est remplie, donnant des erreurs pas cool lors de la mise à jour de paquets ou autre.

Mettre en place une rotation pour ne pas saturer /var/log/

Normalement une simple réduction de la valeur dans logrotate doit suffire :

sudo nano /etc/logrotate.conf

Au lieu de « weekly » je suis passé à « daily »

Et ne pas oublier de :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.