[Nintendo Switch] Torchlight 2 : un portage parfait

Critique de Torchlight II sur switch

Je me considère comme un joueur de jeux vidéos très occasionnel, un casual-gamer. Je n’ai pas la culture vidéo-ludique ou la dextérité de bon nombre. Cependant, Torchlight 2 a réussi à accaparer quelques heures de mon temps libre, ce qui est une gageure !

Torchlight 2 suit le sillage de Diablo 3…

Torchlight2-Switch-FR-nicolasforcet

Torchlight 2 est un hack’n’slash : on défonce tout le monde, on devient de plus en plus fort, et on recommence ! Le jeu est sorti en 2012, 4 mois seulement après le très connu Diablo 3, le timing était tout sauf parfait… Mais avec un succès retentissant, Torchlight 2 a réussi à tirer son épingle du jeu et se faire une place sur le podium des Hack’n’slash ! Il offre un challenge suffisant aux connaisseurs tout en étant largement abordable pour un débutant dans le genre.

Torchlight2-Switch-FR-nicolasforcet2

Mais avec sa propre personnalité !

Attention cependant, si les dynamiques de jeu ressemblent à celles de tout bon Hack’n’slash avec son système de loot où les objets et pièces tombent à foison, le cachet graphique est bien plus « happy » que dans un Diablo par exemple. On accroche ou pas, pour ma part je préfère largement ce style graphique, me faisant penser à un Warcraft 3 avec ses couleurs flashy et son dessin tendant vers le cartoon.

Quelques idées sont les bienvenues et m’ont fait passer un agréable moment :

  • 4 classes et 4 niveaux de difficulté. Pas de prise de chou, direct dans le dur ! Deux classes de corps à corps, avec le berserker et l’ingénieur, deux classes de combat à distance, avec l’embremage et l’outlander. Et pour les niveaux de difficulté, si vous recommencez le jeu, sachez que les niveaux sont TOTALEMENT aléatoires !
  • Votre Familier vous accompagne dans l’aventure et attaque les ennemis à vos côtés. Fait amusant, si vous choisissez de vous en passer une petite minute, après avoir sélectionné les objets inutiles de votre inventaire (et il y en aura un paquet), il va au village le plus proche vendre toute ce fatras et revient avec de l’oseille… Ce familier est stuffable, modifiable (en lui donnant les poisson pêchés dans certains points d’eau), un vrai bonheur ! La Switch voit débarquer un familier exclusif, une licorne, rien que ça !
  • Les loots sont cohérents, on gratte des armes légendaires dès le début, permettant de se créer des sets complets.
  • On est là pour tataner du monstre mais il est agréable de pouvoir, sans prise de tête excessive, allouer ses points de talent à la carte. Un bon équilibre entre Beat’em’all et RPG, ce qui est l’idée que je me fais d’un bon hack’n’slash.

Critique_Torchlight2_switch_licorne

Torchlight2-Switch-FR-nicolasforcet3

Torchlight2-Switch-FR-nicolasforcet5

Torchlight 2, portage parfait sur la Switch…

La Nintendo Switch est le support parfait pour ce genre de jeu. Il est si simple de s’adonner à une partie de 20 minutes, sur la télé ou en nomade, c’est parfait ! Encore fallait-il que le portage soit correct. Il est tout simplement parfait, que ce soit niveau graphique ou jouabilité, le tout signé par Panic Button, studio qui n’est plus à son coup d’essai… Tout a été repensé, des affectations de boutons (les 4 gachettes et 4 boutons de droite offrent 8 affectations aisées) au positionnement de l’affichage, remanié par rapport à la version PC et plus lisible sur petit écran.

Même le jeu en version portable, sur le petit écran de la Switch, est immersif. Pas de longues heures d’affilée, certes, mais l’action reste lisible et les menus aussi.

Détail de taille (oups), le portage dispose d’une traduction française sans faille. Appréciable pour les non anglophones.

Critique_Torchlight2_switch_multi

Torchlight2-Switch-FR-nicolasforcet6

Allez, deux petits reproches pour la route :

  • si le mode en ligne ou en réseau avec 2 Nintendo Switch est de la partie, on déplore par contre l’absence de multijoueur local sur la même TV, ça aurait été un tuerie.
  • la durée de vie n’est pas aussi longue que des Diablos ou autres Titan Quest. Ne compter pas passez 200h dessus. Mais n’est-ce pas ce qui fait son charme, un bon jeu casual, au prix imbattable ?

Torchlight II existe aussi sur d’autres supports

Torchlight-2_sur-divers-supports

Jouable 100% hors ligne, Torchlight 2 se lance sans contrôle de connexion, même sur PC. On peut jouer en solo, pépère, sur un vieux PC sans restriction de framerate. Et ça, c’est suffisamment rare et cool pour être signalé.

Ha, et j’oubliais, le jeu se trouve entre 8 et 20€ sur toutes les plateformes ou presque : Steam et même GoG sur PC, mais aussi PS4, Xbox360 et Nintendo Switch.

Allez, je retourne taper du mob avec mon Embremage, je ne m’étais pas autant régalé avec un Hack’n’slash depuis Titan Quest (2006), c’est dire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.