Test jeu de simulation spatiale : Kerbal Space Program (PC-Mac-Linux)

, , Leave a comment

Test-Kerbal-Space-Program-KSP

Kerbal Space Program est une simulation de voyage spatial sur PC, Mac et Linux. Des simulations plus poussées existent déjà comme Orbital mais elle s’adressent à un public averti désireux de passer des dizaines d’heures à prendre en main une interface et des modèles de calcul très complexes.
Kerbal Space Program, tout en étant une simulation exigeante, dispose d’une prise en main intuitive qui ne rebutera pas un joueur découvrant le genre.

I) Kerbal Space Program : une simulation spatiale poussée

Le programme (puisqu’on ne peut pas réellement parler de jeu) prend en compte tout un tas de paramètres comme le centre de masse, la friction de l’air, la gravité, la poussée de vos moteurs en fonction de la densité de l’air, etc.

Le module de construction permet une personnalisation de votre vaisseau très poussée mais les tutoriels sont là pour vous guider pas à pas, en partant de la construction d’un tas de ferraille pour arriver à une mise en orbite autour de la terre et même un alunissage !

Tutoriel-Kerbal-Space-Program-KSP

L’aspect exigeant de la simulation en fait tout son attrait. On se rend parfois compte après une heure de vol et une orbite sans aucun souci que le bouclier thermique que l’on a prévu pour rentrer dans l’atmosphère ne sera pas suffisant. Le « Pod » surchauffe et explose en vol. Raté. On recommence.

Kerbal Space Program

Il faut aimer ce type de simulation et le public visé n’est clairement pas celui des jeux vidéo scriptés où l’on recommence au dernier check-point.

Kerbal Space Program_3

II) Des missions ou un mode bac à sable

Le mode « sandbox » (bac à sable en français) vous permet d’expérimenter sans aucune contrainte d’argent ou de réputation. Mieux vaut se faire la main sur le mode bac à sable avec des ressources illimitées étant donné que vos premiers vaisseaux spatiaux risquent fortement d’exploser en vol façon Colombia.

Dans KSP (Kerbal Space Program), il faudra persévérer et les lancements de fusées complètement ratés seront légion. Heureusement la prise en main est rapide et il est très simple de modifier une petite partie de votre fusée avant de retenter un lancement.

Kerbal Space Program_7

Un mode s’apparentant à un mode histoire vous permet de débuter avec une simple base de lancement de fusée pour développer ensuite votre recherche, votre réputation, et gagner de l’argent pour étendre vos infrastructures en répondant aux objectifs attendus. Les pièces de fusée sont alors débloquées en récoltant des points de science, facilitant ainsi votre conquête spatiale.

Kerbal Space Program_5

Les tutoriels sont extrêmement clairs et vous guideront pas à pas de votre première orbite autour de Kerbin (la Terre), en passant par l’interception et la mise en orbite autour de la Mune (Lune), un alunissage et même l’interception d’astéroïdes.

Kerbal Space Program orbite lunaire

III) Un univers graphique déjanté

Les graphismes sont simplistes et déplaieront même peut être aux plus exigeants. Il faut cependant reconnaître que les planètes et corps célestes sont bien modélisés.

Ce genre de jeu engloutira facilement des dizaines voir centaines d’heures pour les plus accrochés. Ils caracole régulièrement en tête du classement Steam tellement la communauté très active l’a amélioré au fil des années.

 

Laisser une réponse