[Facebook] La théorie des cercles d’amis ou comment controler votre vie privée

Facebook_configurer_vie_privee_cercle_amis

Depuis quelques mois, je gamberge sur les risques que peut représenter Facebook pour ma vie privée. J'ai même envisagé de m'en désinscrire mais vu l'engouement grandissant qu'ont les gens pour les réseaux sociaux, je pense que c'est vraiment devenir un paria que de s'isoler de ce moyen de communication qui représente l'avenir.

Toutefois, et sans sombrer dans la paranoïa, je pense qu'il est important que chacun prenne conscience que Facebook, Twitter et autres réseaux sociaux peuvent un jour vous mettre dans la panade face à un employeur par exemple. Ce billet a donc pour but de vous expliquer la façon dont j'ai blindé mon compte Facebook en cercles consécutifs d'amis, ceci afin de rationaliser l'accès à mes informations personnelles suivant l'affinité que j'ai avec ces "amis" Facebook. C'est un moyen simple de contrôler autant que faire se peut sa vie privée sur internet.

Etape 1 : Réfléchir à ce qu'est une relation amicale

C'est évidemment l'étape la plus difficile. Le terme ami est très galvaudé de nos jours et on ne peut pas dire que vos contacts Facebook soient des amis. J'ai fait le compte, parmi mes contacts Facebook (140 environ), je peux dire que j'ai 20 amis maximum sur qui je pourrais compter pour m'aider en cas de gros souci personnel ou pour une tâche quelconque (déménagement par exemple). En partant de ce principe, pourquoi les autres pourraient-ils voir toute ma vie (photos, relation amoureuse, etc.) dont ils n'ont vraiment rien à faire? J'ai donc trié mes "amis' Facebook en 4 niveaux que voici:

Niveau Zéro : Ce niveau, c'est un peu le summum de l'hypocrisie. Les "amis" que vous ne pouvez pas décemment supprimer, par peur de les froisser mais dont vous n'avez strictement rien à faire. Ceux que vous connaissez de vue et à qui vous dites poliment bonjour si vous les croisez dans la rue (parfois même pas) sans jamais aller plus loin. Mon critère de tri est simple : je mets dans ce groupe tous les gens avec qui je n'ai aucune affinité particulière et avec qui je serais incapable de passer une soirée en tête à tête sans m'ennuyer profondément. Ils n'ont pas à regarder le profil de ma copine, mes photos de soirées, voir mon numéro de téléphone ou encore poster sur mon mur.

Niveau 1 (les connaissances): Ils étaient peut être au départ de simples connaissances mais les aléas de la vie ont fait que des liens se sont tissés. Des prérogatives communes vous lient à ces personnes et passer un moment avec elles ne vous dérange pas. Ce sont peut être des amis d'amis avec qui vous pratiquez un sport, une activité professionnelle, que sais-je. Mais ce n'est pas parce qu'il vous arrive de "tripper" avec eux que vous penseriez à les appeler un après midi où vous n'avez rien à faire pour aller au cinéma ou au resto en tête à tête par exemple.

Niveau 2 (les potes): On a tous de bons potes avec qui on aime passer du temps (que d'ailleurs on ne voit pas passer !). Vous les appelez parfois pour prendre des nouvelles, vous sortez parfois ensemble mais vous ne vous en souciez pas au quotidien. Vous pouvez compter sur eux pour passer un bon moment, à deux ou à plusieurs. Un certain formalisme est quand même présent, vous demandez l'autorisation avant d'aller chez eux par exemple.

Niveau 3 (la famille, les amis): Là on atteint le nirvana de l'amitié. Les amis que vous pouvez classer dans ce groupe se comptent sur les doigt d'une main et ils représentent beaucoup pour vous. Amis de longue date, ils ont su vous faire confiance et inversement, vous partagez votre joie  mais aussi vos tracas et votre peine avec eux. C'est typiquement le meilleur ami chez qui vous vous pointez à l'improviste et qui vous fait à bouffer avec plaisir et vous propose même de dormir chez lui.

Etape 2 : créer des listes sur Facebook

Le plus dur est fait, reste maintenant la partie technique sur Facebook, qui ne prend pas beaucoup de temps. J'ai laissé mon compte en Anglais (US) pour faire ce tutoriel mais je mets à chaque fois les instructions en Français comme ça tout le monde y trouvera son compte ! Cliquez sur Compte>Modifier la liste d'amis.

Facebook_Controler_sa_vie_privee_tutoriel_2

Faites ensuite Créer Liste. Si vous avez déjà des listes vous pouvez les garder puisqu'on pourra par la suite mettre les 4 listes correspondant aux niveau d'amitié en prioritaire sur les listes plus fonctionnelles que vous avez déjà (lieux, activités, études etc.). Renouvelez l'opération pour créer les groupes suivants:

Facebook_Controler_sa_vie_privee_tutoriel_1

Mettez alors tous vos amis dans ces 4 groupes suivant les critères donnés précédemment (ou les votres bien sûr) en procédant comme ceci:

Facebook_Controler_sa_vie_privee_tutoriel_3

Etape 3 : Attribuer des autorisations à ces listes

Tout se passe dans l'onglet "Paramètres de confidentialité":

Facebook_Controler_sa_vie_privee_tutoriel_4

Cliquez ensuite sur la gauche sur "Personnalisé" et là vous pourrez modifier ce que chaque groupe pourra voir de vos infos personnelles et quelles interactions avec votre profil Facebook lui seront permises. Pour chaque item cliquez sur "Personnaliser":

Facebook_Controler_sa_vie_privee_tutoriel_5

Puis cliquez sur "certaines personnes"

Facebook_Controler_sa_vie_privee_tutoriel_6

Vous pouvez ensuite saisir les noms des groupes dans les cases prévues. La première case représente les groupes qui verront l'item en question, la seconde les groupes qui ne verront pas l'item. Saisissez le début du nom du groupe, l'autocomplétion vous proposera la liste.

Facebook_Controler_sa_vie_privee_tutoriel_7

Et voilà, vous avez un contrôle sur vos données personnelles beaucoup plus strict !

Petite citation de la fin : "Ce n'est pas un ami que l'ami de tout le monde" Aristote

[photo sous licence Creative Commons : Flickr]

Vous avez cherché :

  • comment facebook trace amis

La lecture continue :

Partagez cet article si il vous a été utile :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Tags: , ,

Commentaires : 10

  1. Syphiss 9 janvier 2011 - 01:52 Reply

    C’est un bon article mais tu te restreins. Quand tu veux faire ce type de journalisme total il faut que tu pousses la théorie jusqu’au bout, jusqu’à l’absurde. Pour ma part je peux parfaitement permettre à mon cousin de voir mes photos de soirées mais pas à mes parents ni mes frères & soeurs, tu vois ce que je veux dire. Malgré une bonne théorie des cercles d’amis, il faut continuer de distinguer le privé et le privé du privé.
    Quoiqu’en disent certains, Twitter joue fort sur ce point parce que justement la pratique de base est claire : « tout ce que tu dis est visible » ; là où Facebook dit : « t’en fais pas c’est privé par contre tout le monde pourra le voir ».
    De plus, il ne faut plus se leurrer, à l’heure actuelle tous les employeurs sérieux consultent vos profils sur Facebook (parfois, mais bien moins) Twitter. Il suffit parfois juste d’un commentaire « tro bi1 la soiré faut remetr sa » pour vous gâcher un job.

    Nico, bien mais peut mieux faire.

    • Nicolas 9 janvier 2011 - 10:32 Reply

      Le principe se veut simple. Il est très difficile de vulgariser « scientifiquement » quelques chose de complexe et c’est un peu une utopie que de se dire qu’on peut arriver à mettre les gens dans des cases. Pour la famille très proche (parents que je n’ai d’ailleurs pas sur Facebook), il est en effet judicieux de ne pas montrer toutes ses photos, statuts etc.
      Me méthode peut etre extrapolée à un plus grand nombre de groupes, elle est modulable et c’est qui en fait la force.
      Tu as raison sur un point, on garde des choses secrètes avec les personnes très (trop?) proches de nous. Pour ce qui est des employeurs avec Facebook, avec cette méthode, la seule chose qu’il peuvent voir de mon profil est mon nom ! Je doute que cela les aide en quoi que ce soit :D
      Merci de ton passage et de tes axes d’amélioration, ils sont constructeurs !

  2. Darkbazor 9 janvier 2011 - 12:29 Reply

    Moi j’ai trouvé la solution. Je ne laisse que les amis à qui ça me ferait chier de plus parler (sur facebook). Les autres n’auront qu’à me parler par sms s’ils ont mon numéro mouhaha.
    Faut pas avoir peur de froisser. Si t’as peur de froisser c’est que c’est déjà plus qu’une connaissance.
    Du coup moi j’ai que 40 contacts…punaise j’en ai encore trop faut que je vire tout ça.

  3. Thomas 9 janvier 2011 - 19:57 Reply

    J’ai lu l’article et j’étais dans la même optique, avant… J’avais plusieurs listes de contact (8 ou 9) pour trier mes amis.
    Le problème, c’est que Facebook a complètement dénaturé les relations d’amitiés. Un très bon ami, comme tu dis, si vous êtes très proches, n’a pas besoin de connaître ta vie privée via facebook parce qu’il t’appelle pour ça.
    Et les autres utilisent facebook pour te contacter car c’est impersonnel et beaucoup plus facile. C’est là le danger. Bref, mes potes, je les appelle et vice versa, les autres je les croise en soirée et puis c’est tout.
    Du coup, je fais le paria, j’ai quitté Facebook et du coup m’investis beaucoup plus dans twitter et tumblr.

  4. Nicolas 9 janvier 2011 - 20:55 Reply

    @Darkbazor & @Thomas: Vos avis convergent dans un sens. Et plus ça va plus je me dis que vous avez raison. Facebook transforme notre vie à un point qu’on ne peut même pas imaginer. Et je t’admire d’avoir réussi à te désinscrire Thomas, pour ma part je pense en être incapable… et je t’avoue que ça m’effraie !

  5. Syphiss 9 janvier 2011 - 23:09 Reply

    Se désinscrire est simple à vrai dire (surtout avec un compte Twitter comme « back-up social » à côté).
    Le plus dire c’est ensuite d’en effacer toutes les traces.

  6. Aleks 10 janvier 2011 - 23:02 Reply

    Très chouette billet, il faudrait que je pense à faire un peu d’ordre dans mon Facebook d’ailleurs ;)

  7. Thomas 11 janvier 2011 - 01:13 Reply

    Hm effacer les traces, je ne sais pas si c’est vraiment faisable, je suis sûr qu’ils gardent une trace sur leurs serveurs. Quoique vu qu’on a pas vraiment beaucoup d’importance à leurs yeux, si ils peuvent faire de la place, ils le feront… J’ai tout supprimer manuellement moi, est ce suffisant? Don’t know. Du coup il me reste mon compte tout vierge pour que la page Fb de mon blog reste active, même si je ne m’en occupe plus…

    Par contre oui j’ai gardé Twitter à côté. Pour le blog, pour échanger des liens et des infos. Ca prend moins de temps que Facebook si on ne suit pas 36 000 personnes :D

    Enfin, je le réaffirme, on vit très bien sans Facebook en fait, je n’y croyais pas non plus! :)

  8. absinthe65 17 janvier 2011 - 18:23 Reply

    Bon c’est clair, à la lecture de tout ceci, je fais parti de la catégorie « paria » et je dirai même plus « super paria ».
    Je n’ai pas de compte Facebook, ni twitter et encore moins les autres.
    Mes amis, je connaît leurs numéros de téléphones par coeur, et les autres à quoi ça sert en dehors de nous faire perdre du temps.

  9. Ann O'Neam 23 juin 2011 - 22:10 Reply

    Pour moi le problème est réglé, je n’ai pas attendu cet article pour ne pas tomber dans le piège facebook… déjà à l’époque j’y avais préféré Myspace, bien plus sain avec le système profil public ou privé. Mais ma page myspace reste à l’abandon depuis plus d’un an suite à l’utilisation de documents photographiques personnels à des fins commerciales de la part d’utilisateurs indélicats.
    Donc: chat échaudé craint l’eau froide, toutes les sollicitations facebook sur mon mail partent directement à la corbeille par mon système de filtrage anti spam.

    La volonté de fichage systématique de facebook s’exprime apr le fait qu’on ne peut absolument pas voir le profil « public » de quelqu’un sans être inscrit (ce qui est faisable avec la majorité des autres réseaux sociaux du web et en particulier Myspace).

    Le mieux encore est d’avoir un bon vieux teamspeak… vous me direz c’est un truc de gamer ok mais en en détournant l’usage est un bon moyen de taper la discute à distance et même à plusieurs et de vive voix!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *