[Chronique Musique] Album Black Eyed Peas – The Beginning (2010)

Chronique-Critique-Black-Eyed-Peas-The-Beginning

Les Black Eyed Peas, c'est un de ces groupes que je peux écouter toute la journée sans problème et dont certains titres sont absolument indémodables en soirée (au passage il y en a certains dans ma playlist spéciale soirées). J'attendais donc ce dernier album The Beginning avec impatience. On m'a aimablement offert l'album avant sa sortie et j'ai donc pu l'écouter en "avant première", ce que j'ai donc fait pour vous rédiger la critique suivante de Black Eyed Peas – The beginning.

Parlons de la pochette déjà. Elle déplaira à certains mais je la trouve très réussie, dans un style spécial mais qui colle bien avec l'ambiance générale de l'album, très typée Party Dance/Electro. On reconnaît bien les membres du groupes et c'est avec amusement que j'ai glissé la galette dans ma petite Denon DNS-1000.

The E.N.D. (leur précédent album) m'avait très fortement déçu et les 4 premières pistes de cet album m'ont laissé le même sentiment. Time of My Life (Dirty Bit) diffusée à outrance à la radio ne présageait rien de bon non plus avec un son ultra formaté qui n'est rien d'autre qu'une reprise assez ratée de Dirty dancing même si elle remplira sans peine les dancefloors.

Fort heureusement cet album The beginning des Black Eyed Peas est bien meilleur par la suite : le titre Someday relance la machine et nous réconcilie avec les Black Eyed Peas qui s'étaient avouons le noyés dans un mélange de styles jusqu'alors très médiocre. La recette prend bien cette fois ci avec des lyrics accrocheur, un style très différent des premiers albums avec des influences U2 notables, on en redemande !

Si Do It Like This ne convainc pas de prime abord avec sa basse oldshool et ses sonorités vraiment trop spéciales au début, la fin du titre met le feu et risque de vous faire remuer ! Le reste de l'album est globalement excellent avec notamment les incontournables Whenever (où Fergie fait un travail remarquable), Fashion beats (avec son beat disco tellement sympa et quelques paroles en Français), The best one yet, Take it Off (dans le style des premiers albums), The situation (un titre electro rock avec sa guitare électrique ravageuse). Des sonorités nouvelles donc dans cet album, chaque piste quasiment s'inscrit dans un style différent, c'est vraiment excellent !

Au final, The beginning déçoit par ses quatre premiers titres mais nous offre une excellente expérience musicale par la suite avec du très bon son Dance/ Party/Electro et même des influences Rock. The beginning risque de pas mal tourner dans les soirées et influencer plusieurs groupes dans l'avenir. L'album sort le 30 novembre en France. A écouter !

Tracklist:

  1. The Time (Dirty Bit)
  2. Light Up The Night
  3. Love You Long Time
  4. XOXOXO
  5. Someday
  6. Whenever
  7. Fashion Beats
  8. Don’t Stop The Party
  9. Do It Like This
  10. The situation
  11. The coming
  12. Own it
  13. The Best One Yet (The Boy)
  14. Just Can’t Get Enough
  15. Play It Loud

Les pistes en italique ne sont présentes que dans la version Deluxe que j'ai testée dans ce billet.

Note: 7,5/10

Chronique-Critique-Black-Eyed-Peas-The-Beginning_groupe

Vous avez cherché :

  • black eyed peas the beginning
  • the beginning black eyed peas
  • The beginning
  • black eyed peas dernier album

La lecture continue :

Partagez cet article si il vous a été utile :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Tags: , , ,

1 commentaire

  1. Syphiss 2 décembre 2010 - 13:38 Reply

    Alors la première chanson est imbuvable, j'ai changé après 60 secondes. La suivante est pleine de bonne volonté avec un bon refrain, malheureusement le reste est mauvais, c'est tout juste si on fredonne ce refrain du coup.
    Love You Long Time est tout simplement l'une des meilleures chansons que j'ai entendu des Black Eyed Peas depuis leur remix du thème de Pulp Fiction. Tout est trop répété mais ça participe à l'enchantement, c'est juste dommage pour la musique (David Guetta est derrière ?) mais il se trouve que ce rythme lent et les effets de voix sur Fergie font du titre quelque de relaxant et reposant ; une surprise de la part du groupe.
     
    Whenever prouve que Fergie peut fournir une très belle voix naturellement (ce qui a été surtout prouvé dans son morceau avec Slash), malheureusement le reste du groupe (avec leurs effets de voix…) et les basses trop présentes gâchent l'ensemble.
    Fashion Beats : top, typique des BEP.
    Etrangement pour Don't Stop The Party j'ai du revenir à mes bases de fake-clubber, à savoir se concentrer sur les basses pour ne pas sortir du club parce que c'est pérrave. Ca a bien marché et c'est en se concentrant sur ces basses qu'on remarque le travail fait autour et c'est vraiment sympa. Le climax de la chanson est aussi plutôt bien fait. Pas mémorable pour autant.

    The Situation est excellente, loin des productions du groupe (à part les "Shut up!" et "oh oh" qui reviennent en boucle). On tape du pied comme si on écoutait du Bloc Party, un peu moins cependant.
    Le reste de l'album n'est pas génial mais écoutable, Just Can't Get Enough se démarque aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *