Critique Blu Ray Alice au Pays des Merveilles (2010)

Alice-au-Pays-des-Merveilles-blu-raySynopsis : Alice, désormais âgée de 19 ans, retourne dans le monde fantastique qu'elle a découvert quand elle était enfant. Elle y retrouve ses amis le Lapin Blanc, Bonnet Blanc et Blanc Bonnet, le Loir, la Chenille, le Chat du Cheshire et, bien entendu, le Chapelier Fou. Alice s'embarque alors dans une aventure extraordinaire où elle accomplira son destin : mettre fin au règne de terreur de la Reine Rouge.

Critique du film : voir Critique du film Alice au Pays des Merveilles.

Critique du Blu Ray : Je teste ici le combo Blu Ray+DVD acheté sur Amazon UK avec VO, VF et sous titres Anglais et Français. Alice in Wonderland n'est pas le meilleur Tim Burton, loin s'en faut, mais le transfert Blu Ray bénéficie techniquement de la qualité requise pour apprécier le film. Le Blu Ray est dans le classique fourreau en carton qui finit bien vite à la poubelle étant donné qu'il n'apporte rien de plus que la boite elle-même.

Le ratio de 1.78:1 en 2D a été privilégié par rapport au IMAX de la version 3D. La chose qui m'a frappée est que l'on distingue les effets spéciaux parfois mal camouflés et ça gache un peu du plaisir. Je n'avais pas eu cette sensation au cinéma. La faute sûrement à une accentutation de la netteté trop franche. Déception de ce côté là, donc. Les couleurs sont par contre bien traitées et on le remarque particulièrement dans le château avec des tons rouges qui pètent bien comme il faut et un contraste abyssal.

Dany Elfman nous émerveille comme d'habitude avec une bande son qui fait décoller et fort bien retranscrite par le format 5.1 DTS-HD. Le moindre son est audible, des pas envolés d'Alice au bruit terrifiant de l'armée en marche. La VF est quant à elle en Dolby Digital 5.1.

Les bonus sont au nombre de deux:

  • Wonderland Characters (HD, 27:56) Vous apprendrez dans ces 6 mini séquences plein de choses sur Alice, la danse du Chapelier fou, le reine Blanche, la reine Rouge et pourquoi elle a une grosse caboche ! Rien de bien emballant même si ça se laisse regarder.
  • Making Wonderland (HD, 19:26) On survole trop le making of du film et c'est bien dommage, cette séquence aurait pu être tellement passionnante…

Note : 8/10

La lecture continue :

Partagez cet article si il vous a été utile :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Tags: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *