Les paris sportifs et les probas

Tous les paris ou presque obéissent à des lois simples de probabilités (lois binomiales bien souvent), mais le joueur y revient souvent, même en sachant qu’il est perdant sur le long terme (loi des grands nombres).

En bourse, on peut estimer le gain à 6%/an sur des très longues périodes (20 à 40 ans), les krachs étant gommés par la reprise économique inéluctable qui s’ensuit. Les probabilités jouent en votre faveur. Pour la loi binomiale c’est autre chose, la cloche exponentielle a une facheuse tendance à aller toucher le sol !

Même avec une côte de 1,1 (le bookmaker estime qu’elle a 90% de se produire, ceci avant commission bien sûr donc on est plus dans les 80 à 85% de chance de réalisation je pense, le bookmaker reverse à priori 85 à 90%, c’est ce qu’on appelle le taux de réversion), les chances d’enchaîner 10 paris gagnants indépendants entre eux est de seulement… 34% !!

Alors certes les probabilités c’est génial mais est-ce que ça s’applique vraiment ici ? On parle de proba subjectives, on ne joue pas avec un dé ou une roulette de casino. Quoique… La forme du joueur, l’état du terrain, l’arbitre acheté ou non, l’enjeu du match sont-ils vraiment quantifiables par le parieur lambda ? Rien n’est moins sûr. Certains y laissent leur vie et leurs économies, à vous de voir si le jeu en vaut la chandelle !

Voyons plutôt les paris sportifs comme un moyen de faire monter l’adrénaline (pour ma part, non merci, je préfère le kitesurf !), moyennant une poignée de billets annuelle, si vous savez être raisonnable. Des sites comme Netbet sont agrées par l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux en Ligne). Si vous ne tombez pas dans le piège du jeu sans limite (les martingales sont encouragées par les bookmakers, les gros paris aussi avec leurs offres de bienvenue), pourquoi ne pas tenter de laisser quelques euros par an, comme au casino. Mais faut-il jouer plus ? Rappelons que 15 à 20% des parieurs réguliers vont à la ruine financière. Les paris sportifs présentent en revanche un intérêt plus important que la simple loterie car on a l’impression (ou l’illusion) de pouvoir en maîtriser ou connaître l’issue à l’avance.

La lecture continue :

Partagez cet article si il vous a été utile :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *