[Test] Montre running GPS/Cardio Nike+ SportWatch de TomTom

Test-Nike+-SportWatch-Polar-Montre-Cardio-GPS-Running (4)

Allez hop hop hop, aujourd'hui on teste une montre de sportif, la Nike+ SportWatch qui va bientôt vous suivre lors de toutes vos petites virées marathon / trail / footing / running du dimanche (barrer les mentions inutiles). Bien entendu, elle exprime toute sa puissance accompagnée de la fameuse ceinture cardio-fréquencemètre Wearlink Transmitter conçue par Polar (une référence dans le domaine). Trève de blabla, place au test de la Nike+ SportWatch et de son environnement logiciel :

La montre Nike + SportWatch

Test-Photo-Nike+-SportWatch-Polar-Montre-Cardio-GPS-Running

L'affichage est volontairement très gros, personnellement ça me plaît, on attend de cette montre que ses données soient lisibles en mouvement. A noter que l'on peut inverser les couleurs d'affichage en affichant le texte en blanc sur fond noir, fonctionnalité qui a été apportée suite aux demandes des utilisateurs dans une des nombreuses mises à jour du firmware de la montre Nike+. Le GPS TomTom embarqué dans la Nike+ Sportwatch épaissit évidemment son profil mais l'appareil reste léger et se fait oublier en course comme en usage quotidien. 

Test-Nike+-SportWatch-Polar-Montre-Cardio-GPS-Running (10)

Le bracelet de la montre Nike+ est robuste et rigide, le système de fermeture également puisqu'il consiste en deux ergots qui bloquent le fermoir, couplés à deux petites pointes qui assurent elles aussi la fixation totale du bracelet. Deux systèmes de fermeture complémentaires qui garantissent une fixation absolue de la montre autour de votre poignet.

Test-Nike+-SportWatch-Polar-Montre-Cardio-GPS-Running (11)

L'extrémité du bracelet de la montre abrite le port USB, bien protégé par le système de clips. C'est du plastique mais vu que l'on ne l'expose que pour transférer les données après chaque entraînement ou pour recharger la montre, pas de risque de le casser en course ou lorsque la montre n'est pas utilisée. La Nike+ Sportwatch est d'ailleurs fournie avec une rallonge USB qui permet de brancher la clé USB incorporée à la montre de façon méticuleuse, sans forcer.

Test-montre-GPS-running-Nike+-SportWatch-Polar

3 boutons simplement pour une utilisation intuitive. Le bouton jaune pour valider les options, commencer ou mettre en pause la course (une confirmation est demandée pour la fin de séance), et deux boutons pour naviguer dans les menus ou changer les données affichées en course.

L'écran "tactile" de la Nike+ ne sert qu'à une chose, activer le rétroéclairage si vous faites du trail de nuit ou de très bon matin par exemple. Une excellente idée puisque ce geste est naturel et peu gênant lors de la course. Cette fonctionnalité tactile ne risque donc pas d'activer d'option par erreur, au pire votre montre s'éclairera quelques secondes.

Les menus disponibles sont l'horloge (en utilisation classique), le menu run pour commencer à courir et à rechercher les capteurs associés à la montre, History vous permet de voir un historique de vos séances précédentes avec Distance, temps, rythme et calories brûlées, Records affiche vos records personnels (plus longue course, records aux 5K, 10K etc.), Stopwatch vous propose un chronomètre basique depuis la dernière mise à jour.

Test-Nike+-SportWatch-Polar-Montre-Cardio-GPS-Running (13)

Test-Nike+-SportWatch-Polar-Montre-Cardio-GPS-Running (14)

Test-Nike+-SportWatch-Polar-Montre-Cardio-GPS-Running (17)

La configuration générale de la montre Nike+ SportWatch se fait lorsqu'elle est connectée à un ordinateur, via USB. Vous devez la lier à un compte Nike+ existant ou en créer un. Votre poids, taille et âge sont alors renseignés, permettant le calcul estimé des calories brûlées notamment.

La personnalisation de l'affichage se fait également via l'application Nike+ Connect, gratuite. La montre running Nike+ peut afficher deux données simultanément. J'affiche pour ma part la fréquence cardiaque en gros, sur la ligne du bas, et le rythme instantané (en minute par kilomètre) en haut, avec bien sûr possibilité de voir la distance parcourue, le chrono et les autres infos sur la ligne du haut, d'un simple appui sur les boutons fléchés. Si le coureur le souhaite, il peut activer un mode défilement qui présente toutes les données sur la ligne du haut, à intervalles réguliers.

A chaque tour, que l'on peut définir automatiquement (à chaque passage à un même point sur piste), manuellement (une tape rapide sur l'écran), à une distance donnée ou un temps donné (pour le fractionné), la montre Nike affiche en plein écran le temps au tour, le chrono, la distance parcourue et la fréquence cardiaque moyenne, assorties de bips sonores.

Configuration_Nike+_connect

Depuis la dernière mise à jour, on peut régler la date, l'heure, l'alarme sans connecter la montre au PC, utile si vous l'emportez en voyage sans PC. 

Les accessoires : la ceinture cardio Polar et le ShoePod

Polar signe là un excellent produit. La tenue du Polar Wearlink est exemplaire, je n'ai jamais eu à repositionner la ceinture, qui ne descend pas d'un millimètre, même sur une séance longue et intense. En mouillant les électrodes avant application sur la peau, le cardio transmet immédiatement des données correctes à la montre, permettant un tracking des données cardiaques dès les premières foulées.

Test-Nike+-SportWatch-Polar-Montre-Cardio-GPS-Running (5)

Le capteur cardio peut aisément être retiré pour laver la ceinture à l'eau douce après chaque utilisation. Il est également recommandé de passer la ceinture en machine à température faible toutes les 10 utilisations pour une hygiène optimum.

Test-Nike+-SportWatch-Polar-Montre-Cardio-GPS-Running (6)

Test-Nike+-SportWatch-Polar-Montre-Cardio-GPS-Running (8)

Le ShoePod est un petit émetteur à insérer dans une chaussure compatible (Nike évidemment) mais qui peut être également fixé sur n'importe quelle autre chaussure avec un petit bout de tissu en option ou à fabriquer vous même (je cours en Asics donc système D pour ma part).

Le ShoePod permet, après étalonnage, le suivi de vos séances en intérieur, sur tapis, où le GPS est inutile par manque de signal. Je ne m'en suis pas encore servi donc je vous laisse le soin de chercher d'autres avis sur cet accessoire si vous courez en intérieur. Sachez que la montre se vend avec ou sans le ShoePod, ce que je ne savais pas au moment de mon achat. La différence de prix est de 10€ environ.

Test-Nike+-SportWatch-Polar-Montre-Cardio-GPS-Running (18)

La captivité des données dans l'interface Web Nike+ Running n'est pas gênante

L'interface web Nike running, c'est à la fois le gros point fort et le (tout petit) point faible de Nike+. Comprenez par là qu'elle est extrêmement bien fichue (on y reviendra) mais que vous êtes (en théorie) tributaire du site Nike Running pour consulter vos données GPS et cardio, l'export des données (au format GPX par exemple) vers d'autres écosystèmes (Endomondo, Runkeeper, Runtastic etc.) étant à priori impossible. Je dis à priori car il y a des solutions pour exporter vos données Nike+ en format GPX via des plugins Google Chrome ou des sites web utilisant l'API Nike. Par exemple :

  • EagerFeet (indispo actuellement mais va vite revenir apparemment)
  • Continuum, un plugin Chrome qui permet l'export au format GPX ou TCX si vous voulez conserver les données cardio. La solution parfaite pour conserver toutes vos séances sur votre disque du et les exporter sans aucune perte vers Endomondo ou autre.

Vous l'aurez compris, avec le plugin développé par Continuum et moyennant quelques secondes de téléchargement, la captivité de vos données GPS Nike+ est vitre oubliée et vous pouvez récupérer les datas de votre séance pour les exporter vers d'autres systèmes de suivi des séances. Ci dessous, une séance exportée vers Endomondo avec le plugin NikePlus Exporter :

Comment-exporter-donnees-Nike+-en-GPX-fichier

Toutes les données sont accessibles et on peut donc garder une archive de ses sorties en fichier si jamais on change de matos dans quelques années. Le pied.

 

Une visualisation des stats propre et fouillée

Nike+-Bandeau-Interface-Web-Test-Montre-Cardio

Le site Nike+ est à ce jour une des meilleures interfaces de visualisation que je connaisse. Endomondo était jusqu'à maintenant une référence pour moi mais son passage au modèle payant (15€/an) pour la plupart des fonctions intéressantes me pousse à l'abandonner au profit de Nike+, sans regret.

  • Votre profil vous permet de visualiser le "NikeFuel" que vous avez accumulé (chaque course vous rapporte du NikeFuel, unité de mesure qui permet à chacun de se comparer à la communauté) ainsi que la distance parcourue avec votre montre, vos trophées récoltés et vos records persos (aux 10km, aux 5km, kilomètre le plus rapide, sortie la plus longue etc.). Un système de niveaux (ici le bandeau jaune correspondant au niveau 1) vous incite à courir plus puisque chaque km parcouru vous rapproche du niveau suivant.

Nike+-Interface-Web-Accueil-Test-Montre-Cardio

  • Le DashBoard Nike+ (tableau de bord) présente vos dernières séances en condensé et vos défis en cours (60 kilomètres en 1 mois, 2000 kcalories en 1 semaine, 10 sorties en 3 semaines etc.)

Montre-GPS-Test-Nike+-Sportwatch-Dashboard-Site

  • L'onglet activité vous donne un résumé global sur plusieurs séances ou le récapitulatif complet d'une séance de votre choix. On retrouve toutes les données que l'on peut attendre d'une telle interface : calories brûlées, rythme moyen au km, fréquence cardiaque moyenne, terrain de course (chemin, route, piste, plage, tapis roulant), heure de prédilection.

Nike+-Interface-Web-Menu-Activites-1

Nike+-Interface-Web-Menu-Activites-2

Si vous cliquez sur une séance en particulier, les données affichées sont plus précises et permettent une analyse poussée de vos performances : fréquence cardiaque et rythme instantanés sont liés à la position sur la carte et un code couleur permet de voir les zones d'échauffement (en rouge et orange les zones en dessous de la moyenne de vitesse de la séance) et les "coups de bourre" en vert.

Les données sont lissées et on n'a pas de valeur incohérente que ce soit sur l'interface en ligne ou sur l'affichage digital de la montre, pendant la course. Les valeurs "instantanées" sont en effet lissées sur une quinzaine de secondes, ce qui évite les pics erronés, que ce soit au niveau de la fréquence cardiaque, de la vitesse ou de l'altitude.

Nike+-Interface-Web-Test-Montre-Cardio

Les commentaires sont hyper utiles pour noter son ressenti sur la séance, les sensations (moral, cardio, forme physique), le terrain pratiqué, la météo ainsi que les chaussures utilisées pour savoir quand en changer !

Nike+-Interface-Web-Test-Montre-Cardio-2

Pour la partie cardio, des curseurs permettent de savoir le temps et le pourcentage de séance passé dans une plage de fréquence donnée, parfait pour savoir si votre objectif cardio est rempli ou pas.

Nike+-Interface-Web-Test-Montre-Cardio-3

  • L'onglet "Lieux" est conçu pour découvrir des lieux sympas où courir et battre les records de la communauté Nike+

Nike+-Interface-Web-Endroits

 

Les plus

  • Un design au top, un confort au porter vraiment convainquant
  • Un fix GPS en moins de 5 secondes chrono grâce au téléchargement des éphémérides GPS sur le PC avant la séance.
  • Précision effarante du capteur GPS, sur un parcours de 12 kilomètres, il y a 50 mètres d'écart seulement par rapport à la carte IGN.
  • Le cardio Polar tient très bien en place, pas besoin de la recaler, même sur une séance longue (1h) avec transpiration abondante. La précision est au rendez vous, dès les premières foulées.
  • Excellente lisibilité de l'écran même en mouvement avec 2 réglages possibles (texte noir sur blanc ou l'inverse)
  • La Nike+ Sportwatch dispose d'une bonne autonomie (6 à 7 h de course avec GPS et capteur cardiaque activés)
  • Le port USB intégré permet une recharge n'importe où (au bureau) sans accessoire ou chargeur supplémentaire.
  • Les mises à jour du firmware répondent aux attentes des utilisateurs et les défauts de jeunesse reprochés à la Nike+ (pas de chrono, heure non réglable etc.) ont tous été corrigés depuis !

Les moins

  • La captivité (théorique) des données sur le site Nike+, corrigée sans souci par un petit plugin Chrome qui permet l'export des données Nike+ aux format GPX et TCX. C'était pour moi le seul point négatif qui me faisait à l'origine pencher pour une Garmin testée par mon ami Spads, mais vu que l'export des données est possible, je ne regrette pas du tout l'achat de cette Nike+.
  • Obligation de connecter la montre à un PC avant la première utilisation (est-ce vraiment un si gros souci?)

[Montre GPS Running Nike+ SportWatch : Acheter sur Amazon]

[Ceinture Cardio-fréquencemètre Polar : Acheter sur Amazon]

Vous avez cherché :

  • montre cardio sans ceinture
  • test nike sportwatch
  • cardio nike
  • MONTRE DE RUNNING

La lecture continue :

Partagez cet article si il vous a été utile :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Tags: , , , ,

Commentaires : 8

  1. NikeFuel forever 20 janvier 2013 - 18:12 Reply

    Super ton Test Nicolas :) Pour être complet il est complet ! Superbe montre que l’on a testé aussi sur notre blog qui parle de l’actu Nikeplus en France et surtout du Nike+ FuelBand.
    A très bientôt,
    Matthieu.

  2. Yohann 20 janvier 2013 - 18:25 Reply

    Excellent article ! Personnellement j’ai l’ancienne génération il va falloir que je me remette au goût du jour ;)

    Merci pour les infos glanées dans ce test ;)

    • Nicolas 20 janvier 2013 - 19:34 Reply

      Salut et merci de ton passage. qu’entends tu par ancienne génération?
      A+
      Nico

  3. AJL 23 janvier 2013 - 17:49 Reply

    Une montre intelligente !
    merci pour le test !

    Ps : je viens de découvrir ton blog. Il est super !
    Bonne continuation

  4. matsoc 26 janvier 2013 - 11:44 Reply

    Bel article Nico, elle donne envie cette petite montre !! Par contre, tu parles pas de la programmation des fractionnés, elle le fait pourtant, non ? ;)

    • Nicolas 26 janvier 2013 - 14:55 Reply

      Oui on peut programmer des fractionnés par temps (repos/effort) ou distance, le tout mixé. Exemple: 1 minute repos puis 400 mètres d’effort.
      Seuls défauts:
      – Il faut programmer à l’avance chez soi depuis l’application en ayant la montre Nike+ connectée par USB.
      – La montre ne gère pas les repos/efforts en dessous de la minute, pour le 30″/30″ il faut bluffer en calculant les distances.
      – Obligé de commencer le fractionné dès déclenchement de la montre.

  5. Z orn 5 mars 2013 - 20:17 Reply

    Bonsoir,

    Merci pour cet excellent test, je vais acheter ce GPS.

    J’ai également besoin d’une intégration dans endomondo et la bonne nouvelle (ici en anglais) est que le compte nike+ peut être associé à un compte endomondo. C’est expliqué ici :
    https://getsatisfaction.com/endomondo/topics/automatic_sync_nike_runs_with_new_nike_api

    • Nicolas FORCET 6 mars 2013 - 20:08 Reply

      Bonsoir,

      Non, l’intégration « officielle » avec Endomondo est vraiment naze, il synchronise simplement la temps et la distance. Pas de graphe à se mettre sous la dent.
      Par contre comme je l’explique dans mon test, le plugin CHrome développé par Continuum fonctionne à merveille. Si tu veux voir mes séances importées depuis Nike+ tu peux :
      http://www.endomondo.com/profile/159549

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *