[Test] Sony XPeria U : Une petite bombe dans sa gamme de prix

Test-Avis-Sony-Xperia-U-Smartphone (3)

Le Sony Xperia U se démarque par un prix particulièrement agressif (200€ hors offre opérateur) pour un smartphone d'entrée de gamme qui en a dans le bide. Nous avons testé la version avec la surcouche Orange qui n'a d'ailleurs pas fait long feu tellement elle handicape le Sony Xperia U. Ne faites pas l'erreur de l'acheter en pack chez un opérateur, sauf si vous savez flasher une Rom vierge (et rooter le Sony Xperia U par la même occasion).

Design et contenu du pack Xperia U

Test-Avis-Sony-Xperia-U-Smartphone (10)

On a ici un smartphone attachant et personnalisable puisque la base du smartphone est interchangeable avec une des couleurs fournies dans le pack (rose/noir) ou à acheter en accessoire. Le micro-USB est bien entendu un standard tant au niveau du chargeur que de l'échange de données entre le Sony Xperia U et le PC.

Test-Avis-Sony-Xperia-U-Smartphone (5)

Test-Avis-Sony-Xperia-U-Smartphone-Android

Test-Avis-Sony-Xperia-U-Smartphone (6)

Le kit main libre consiste en de simples écouteurs (extra-auriculaires) de qualité correcte.

Système d'exploitation et spécificités techniques (Hardware)

Test-Avis-Sony-Xperia-U-Smartphone (1)

Le Xperia U de Sony embarque la version Android 2.3.7 soit Gingerbread. Ce sont 3 versions de retard mais un excellent compromis pour un smartphone de cette puissance, les monstrueux Ice Cream Sandwich (4.0) et Jelly Bean (4.1) ne tourneraient de toute façon pas correctement. Un bon choix donc qui garantit une expérience utilisateur correcte avec une très grande majorité d'applications compatibles.

On bénéficie en outre du tethering (partage de votre connexion 3G en WIFI) ce qui en fait un compagnon idéal pour les personnes en situation de mobilité disposant d'une tablette ou d'un PC portable et ne souhaitant pas s'encombrer d'un smartphone trop sophistiqué. La surcouche Timescape de Sony n'est pas spécialement bien conçue mais a le mérite de proposer des fonctions claires au niveau des appels et SMS. Le reste des fonctions est plus difficilement accessible, ce qui est dommage, Android Gingerbread dans sa version non modifiée étant très intuitif.

Le processeur du Sony Xperia U est cadencé à 1 GHz (c'est un Ericsson U8500 dual core), ça turbine très bien combiné avec les 512 Mo de RAM. La machinerie est donc suffisamment puissante pour un si petit smartphone. Seuls l'écran (résolution de 480 x 854 et 3,5 pouces de diagonale) et la mémoire interne (6Go disponibles pour stocker applis et fichiers) rappellent qu'on a entre les mains un smartphone d'entrée de gamme.

Utilisation du Sony Xperia U

L'appareil photo est correct tant par la qualité des images que la résolution (5 Méga Pixels) pour un peu que les conditions de lumières soient optimales. Le flash a le mérite d'être présent mais la photo est alors trop saturée et les ombres bien trop prononcées. Les vidéos sont par contre relativement moches avec un aliasing intolérable. La possibilité de filmer en "720p" ne rattrape rien, bien au contraire, puisque c'est du "720p artificiel" (l'image est upscalée), avec tous les artefacts que cela engendre.

Du côté du lecteur musical, Sony a apporté de lourdes modifications au lecteur officiel Android et dans l'ensemble c'est très bon, avec beaucoup de réglages disponibles : égaliseur, création de playlists intuitive etc. Le look "high-tech" dans les tons noirs/bleus fait mouche et garantit une bonne lisibilité en toutes situations. Le lecteur vidéo est en revanche très limité dans les (le !) formats de lecture puisqu'il se contente de décoder uniquement le H264.

Rassurez vous, la lecture d'autres formats vidéo avec des applis gratuites comme QQPlayer, BSPlayer ou autre RockPlayer en mode décodage logiciel est possible tant que la vidéo n'a pas un bitrate ou une résolution trop forte (Pas de vidéos en HD, ça va de soi). Au niveau de l'autonomie du Sony Xperia U, on atteint de très bon scores, la taille réduite de l'écran et le gestionnaire d'énergie de Sony y sont pour beaucoup.

Les plus

  • Le prix
  • Android Gingerbread, un bon compromis fonctionnalités/légèreté et permettant le tethering 3G.
  • Les photos de qualité correcte pour la gamme de l'appareil
  • Le Tuner FM
  • La surcouche logicielle du lecteur musical Sony, identique au Xperia P
  • L'autonomie crève le plafond, grâce à l'écran de petite taille

Les moins

  • Mémoire non extensible, carton jaune !
  • La surcouche logicielle Timescape, globalement pas intuitive
  • Le mode vidéo, très médiocre
  • La navigation web est très peu pratique (écran de petite taille) et le navigateur manque cruellement de réactivité.

[rating:4/5]

Le Sony Xperia U est un smartphone entrée de gamme très convainquant (dans sa plage de budget) qui jouit d'un excellent rapport qualité prix. Il se destine aux personnes souhaitant profiter d'un smartphone à moindre coût pour un usage occasionnel (surf occasionnel, prise de photos, réseaux sociaux et jeux légers) en profitant du partage de connexion internet (tethering). Oubliez les vidéos lourdes et les tonnes d'applications, même si Xperia U peut en principe les gérer, sa taille d'écran ne le destine clairement pas à un usage multimédia prolongé.

[Achetez le Sony Xperia U au meilleur prix : Lien Amazon]

La lecture continue :

Partagez cet article si il vous a été utile :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Tags: , , ,

Commentaires : 2

  1. Mike 16 décembre 2012 - 15:38 Reply

     » Mémoire non extensible, carton jaune ! » ça peut effectivement être très embêtant s’il faut sans cesse supprimer des choses pour pouvoir en ajouter d’autres! Pour le prix on ne s’attendrait de toutes façons pas à avoir le meilleur des téléphones je pense. Par contre, il me parait très gros, très épais et assez lourd.

    • Nicolas 16 décembre 2012 - 15:53 Reply

      Il est tout petit en longueur/largeur et moyennement épais ! Il paraît effectivement très épais vu que le rapport longueur/épaisseur est grand mais il fait 12mm d’épaisseur seulement. Loin d’être un record de finesse c’est sûr mais il tient bien en main et est relativement discret.
      J’ai le Nexus S qui a la même puissance à peu près (mais un écran beaucoup plus grand), il fait 11mm d’épaisseur et 129g, le Sony XPeria U faisant 110g. Le poids est donc effectivement un peu excessif, la faute à l’extension en plastique interchangeable à la base de l’appareil, complètement inutile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *