[Critique Livre] Peter Hamilton – Pandore Abusée (L’étoile de Pandore – Tome 1/4)

critique-avis-hamilton-l-etoile-de-pandore-t-1-pandore-abusee

Peter F. Hamilton est une sacrée pointure dans le domaine de la Science Fiction. Pandore abusée est le premier tome de la quadrilogie L’étoile de Pandore. Hamilton est extrêmement précis dans ses descriptions des planètes composant le Commonwealth, large fédération démocratique qui regroupe plus de 600 planètes colonisées par les humains. La civilisation humaine décrite a atteint un avancement technologique remarquable puisque les hommes sont capables de rajeunir pour atteindre l’immortalité. En cas de mort brutale (meurtre, accident) il est possible de procéder à une résurrection dans n’importe quelle clinique grâce aux sauvegardes de mémoire que chaque individu effectue à intervalles réguliers.

L’expansion de la race humaine semble donc sans limite lorsqu’un beau jour, un petit astrophysicien de rien du tout, avec peu de moyens, découvre que deux étoiles, les Dyson, cessent brutalement d’émettre leur lumière. Profitant de la technologie des trous de vers pour voyager plus vite que la lumière, il se déplace sur une autre planète pour observer et cette fois enregistrer le même phénomène, le lendemain.

Aucune erreur possible, les deux étoiles ont bel et bien disparu en quelques minutes. Quelle civilisation est capable d’une telle prouesse, et surtout dans quel but? Pour se protéger d’une espèce menaçante venant de l’extérieur ou au contraire, peut être, confiner une espèce jugée dangereuse?

La narration se situe au vingt-quatrième siècle et Hamilton se régale à nous décrire les technologies du futur telles qu’il les imagine, les rouages les plus complexes de diverses civilisations. C’est un artiste mais je me suis perdu dans ces descriptions bien souvent trop longues. Le livre dans son ensemble est parsemé de longueurs et des histoires indépendantes ne trouvent pas leur place dans ce premier tome. On se doute qu’elles campent le décor pour la suite, mais voilà, la machinerie globale du bouquin s’en trouve grippée et on a bien du mal à accrocher. Ajoutez à cela un nombre ubuesque de personnages et vous comprendrez que Pandore Abusée s’adresse à des lecteurs spécialistes du style, aimant les oeuvres littéraires raffinées et complexes et surtout, prêts à quelques concessions au niveau du rythme.

Peter Hamilton s’adapte remarquablement au lectorat et banalise des phénomènes physiques complexes, nous offrant des explications scientifiques accessibles et un univers cohérent dans son ensemble. Seulement voilà, trop peu d’action, trop de longueurs, aucune réponse ou presque aux questionnements du lecteur (qui sont les Sylfens, quel rôle joue vraiment l’Arpenteur? etc.) font que pour ma part, l’aventure s’arrête à la fin de ce tome 1.

[rating:2.5/5]

Vous avez cherché :

  • etoile de pandore critique

La lecture continue :

Partagez cet article si il vous a été utile :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *