Pourquoi j’ai désinstallé Foursquare

Foursquare-inutile-nul

Depuis maintenant 1 an que j'ai mon Nexus S, il m'arrivait à intervalles réguliers de "checker" sur Foursquare lorsque j'avais du temps à tuer (aéroport, arrêt de tram) ou que je fréquentais des lieux sympas ou inhabituels. Mais passée l'euphorie des premiers jours, une question se pose rapidement? A quoi sert donc ce réseau social de géolocalisation? Pas grand chose et j'étaye mon avis en quelques points :

1) Foursquare : des interactions mal fichues

Si le but n'est pas de concurrencer les géants de l'interaction "sociale" (web-sociale devrais-je dire) que sont Twitter et Facebook, il faut bien reconnaître que les interactions sur Foursquare sont très restreintes. Foursquare se limite à afficher les checkins de vos amis via des notifications très agaçantes, poster vos checkins et à la limite dire que vous avez fait tel ou tel truc dans la liste d'un ami.

2) Foursquare est un simple jeu

… et j'ai terminé tous les niveaux qui m'intéressaient ! Les badges et statuts de "mayor" (=Maire) sont amusants (au début) à tel point que tous mes contacts ou presque (moi y compris) ont triché pour en obtenir un maximum. L'intérêt est alors discutable vu que le "checkin" à 2h du matin de votre voisin au sommet de l'Himalaya est assez peu crédible. Et puis bon quel intérêt de savoir que vous êtes un connard (cf badge "douchebag") parce que vous êtes allé dans tel ou tel endroit référencé comme tel? Non, vraiment… le badge de Foursquare, c'est la croquette pour chien du web 2.0.

3) Foursquare : un contenu pauvre

… mais qui sera probablement monétisé quand il deviendra plus étoffé. Il ne faut pas se leurrer, la "communauté" Foursquare est la parfaite occasion pour les créateur de Foursquare de se concocter une énorme base de données de restaurants, lieux touristiques etc. qu'ils pourront revendre par la suite. Foursquare propose déjà aux entreprises d'organiser des "special events" (évènements spéciaux) avec des coupons de réduction pour les personnes qui checkent en tel lieu. La pompe à fric s'amorce…

Certes des listes de lieux "hype" existent et permettent de découvrir de bons restos ou lieux à visiter mais des guides de voyage interactifs font cela de façon beaucoup plus claire. La saisie de texte sur smartphone n'incite pas les utilisateurs à saisir un avis complet sur les lieux visités et l'intérêt s'en trouve donc limité. Autre préoccupation, marginale pour la plupart d'entre vous, certes, c'est le partage de données de géolocalisation avec un service qui peut en faire quasiment ce qu'il veut, tout comme Google Latitude ou Facebook Places.

4) Foursquare : bouffeur de batterie

Evident. Une app qui tourne en tâche de fond et vous notifie par ping à la seconde même où un contact fait son check-in, ça utilise la (petite) batterie de votre (gros et puissant) smartphone. Une raison de plus de limiter les fuites d'énergie en supprimant Foursquare.

5) Foursquare : une mort imminente

Je m'avance peut être un peu, mais soyons clairs : Foursquare dans sa mouture actuelle ne va pas faire long feu. D'autres services intégrés aux géants du web (FB, Twitter) lui font beaucoup d'ombre et le phénomène va s'accentuer. Facebook Places, sorti presque un an plus tard, bénéficie d'un nombre d'utilisateurs colossal et a bien vite rattrapé son retard. La morale du lièvre et la tortue n'a pas lieu d'être sur le Web…

Bref, pour toutes ces raisons, j'ai désinstallé Foursquare.

utilité-foursquare

La lecture continue :

Partagez cet article si il vous a été utile :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Tags: , , ,

Commentaires : 6

  1. Guillaume 26 mars 2012 - 21:27 Reply

    D’accord avec toi sur tous les points ! J’ai juste décidé de le garder pour « checker » sur les aérodromes où je passe. Une sorte de log book. Pour le reste, ciao ! Beaucoup trop intrusif pour rien !

  2. Fab 27 mars 2012 - 08:14 Reply

    Je m’étais toujours demandé quel était la véritable valeur ajoutée de ce service 2.0 super tendance. Et pour être franc, je n’en comprend toujours pas l’intérêt… Quel est le but final d’exhiber ses points de passages quotidien à tous ses contacts ? Voyeurisme ? Auto-branlette sociale ? Personnellement, je pencherais plus pour cette dernière solution…

    En tout cas, l’article est très bon, les arguments sont là et ils répondent très bien aux questions que je me posais sur ce réseau social qui aura intérêt à vite s’adapter avant de finir comme Myspace !

  3. Nicolas 28 mars 2012 - 19:32 Reply

    @Guillaume : Oui j’ai hésité à le garder aussi mais juste pour voir où tu allais voler justement ;) Mais l’impact même minime (3%) sur ma batterie m’a fait presser le bouton rouge !

    @Fab : La « branlette sociale » que tu évoques à juste titre existe depuis longtemps. Avant (2000) on racontait sa vie dans son statut MSN, en 2012 on exhibe sa miserable existence sur Facebook, Twitter et Foursquare. Rien n’a changé, à chacun de fixer des limites et de savoir ce qui est visible. J’avais même lu une étude qui montrait que les zones du cerveau activées lors d’une nouvelle notification, nouvel email, etc est la même que celle activée lorsqu’on mange. Pas étonnant que certains soient addicts. La boulimie du like et du retweet s’installe…

  4. YKW 28 mars 2012 - 22:01 Reply

    Heu, Facebook places c’est pas finit ? Just saying..

    • Nicolas 29 mars 2012 - 22:14 Reply

      Sous ce nom là si et c’est une erreur de ma part. Mais il est possible de publier une photo et un statut géolocalisés, comme sur Foursquare…

  5. OT La Norma 14 février 2013 - 09:51 Reply

    Je suis assez d’accord. Cependant, je l’utilise (depuis peu) pour y référencer tous les lieux sur la station de ski, les faire connaître et surtout y faire de la veille (e-réputation), pour répondre aux différents messages. Après c’est vrai que l’on se prend au jeu, mais bon si l’on a rien à cacher ! pourquoi pas ! « Tout est poison, rien est poison, seule la dose est poison »! VLP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *