[chronique musique] Radiohead – The King of Limbs (2011)

radiohead-king-of-limbs

La blogosphère et les critiques sont en ébullition. Radiohead a comme à son habitude totalement ignoré les règles classiques de diffusion en annonçant son album moins d'une semaine à l'avance et se payant le luxe de le faire sortir la veille de la date annoncée, pour bien emmerder les critiques. Je trouve ça grandiose ! Chacun veut être le premier à poster dans l'heure sa critique de The king Of limbs, le dernier album du groupe de Rock anglais Radiohead. J'ai préféré la jouer fine et écouter plusieurs fois (4 pour être précis) The king of limbs, je pense en effet que RadioHead n'est pas un groupe qui s'écoute à la va-vite, il faut des écoutes successives au calme pour apprécier les morceaux à leur juste valeur.

The King of limbs commence de façon très excentrique (comme d'hab me direz vous) avec la piste Bloom. Une arythmie assourdissante, un mélange cacophonique de basses et de bips horripilants. Impossible pour moi, même à la 4ème écoute, d'apprécier ce titre qui fait saigner les tympans et retourne le cerveau. Good morning Mr Magpie continue sur la même voie, un peu moins cacophonique toutefois et s'orientant plus vers du Drum'n'bass. Nul doute cependant que ces deux titres plairont aux aficionados du style Radiohead moderne.

Little By Little nous offre un vocal quelque peu hésitant d'une beauté rare, des accords de guitare soignés. Feral est vraiment dérangeante avec sa ligne de basse erratique et si elle impulse de l'énergie en milieu d'album, on la prend plus comme un interlude qu'un titre à part entière. 3minutes 13 de trop sur un album qui excède à peine la demi heure, ce n'est pas pardonnable.

Avec Lotus Flower, Radiohead se raccroche au style de ses débuts, un rock posé, qui respire la poésie mais qui tranche nettement avec la frénésie de Feral qui le précède. Un vocal sublime pour un titre incontournable. Codex vous fait oublier tous vos tracas. Mélodies éthérées, vocal envoutant sur fond de piano, un régal musical que je me passerai en boucle les jours de stress. La transition avec Give up the ghost se fait imperceptiblement et dans le calme, on se laisse porter, bercés par des chants d'oiseaux. Le titre nous fait planer pendant près de 5 minutes. Le réveil s'opère en douceur avec Separator, une track plus classique qui finit cet album de Radiohead en beauté et donne envie d'appuyer à nouveau sur le bouton play.

The king of limbs m'a agréablement surpris et saura sans aucun doute vous surprendre si vous prenez le temps de le décortiquer. C'est une oeuvre complexe, raffinée et qui dans sa deuxième moitié porte la détente musicale à son paroxysme.

Allez, défoulez vous, les commentaires sont à vous !

Note : 14/20

Vous avez cherché :

  • radiohead king of limbs

La lecture continue :

Partagez cet article si il vous a été utile :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Tags:

Commentaires : 5

  1. Donnie 19 février 2011 - 13:54 Reply

    Si tu n’apprécie pas bloom c’est que ta culture musicale n’est pas là même que la mienne.
    Ecoute robert wyatt et retente le coup.

  2. D.G. 19 février 2011 - 21:13 Reply

    « Limb » signifie « membre » (bras, jambe, etc…) et pas « limbe ». Les « limbes » se traduisent par « limbo ». Amicalement.

  3. Nicolas 19 février 2011 - 22:39 Reply

    @Donnie : chacun ses goûts, comme tu dis on a visiblement pas la même culture musicale. Merci d’avoir pris le temps de commenter cette critique de the king of limbs en tout cas.

    @D.G : Merci de la précision mais je suis sûr que « limb » veut aussi dire « limbe » même si limbo est une traduction de limbe comme tu le dis si justement (cf inception). Mais tu as raison la traduction la plus utilisée de « limb » est « membre ». Dans le doute j’ai supprimé cette traduction littérale qui de toute façon ne sert à rien.

  4. Arthur 19 février 2011 - 23:05 Reply

    Je trouve que cette album est plus dans la continuité de l’album solo de Thom Yorke (The Eraser). On y retrouve le même principe: sons électroniques en continue avec des touches d’instruments « acoustiques » (entre guillemets). Si on m’avait fait écouter l’album pour me faire deviner l’artiste, j’aurais dit que c’est de Thom Yorke sans hésiter! Je suis décu qu’il n’y a pas plus de guitares, car chez Radiohead, le mélange des trois guitares est toujours splendide. En Bref, c’est un très bon album, Radiohead nous surprendra toujours et je ne serais pas étonné de voir d’autres titres lors de la sortie physique de « The King Of Limbs ». Je pense que les surprises viennent juste de commencer!

  5. absinthe65 27 février 2011 - 11:39 Reply

    C’est logique que tu aie écouté 4 fois l’album avant de faire ton article, car Pascal Nègre a déclaré « Quatre écoutes, c’est suffisant pour savoir si on veut acheter un titre. »
    Très bonne critique, même si « Radiohead » ne font pas parti des artistes que j’écoute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *