Hadopi : Etat des lieux (et franche partie de rigolade)

HADOPI, c'est la plus grosse blague de 2010. Ca fait rire tout le monde mais au final le contribuable qui finance cette vaste fumisterie avec ses impôt rit jaune. Nos amis Anglais qualifient HADOPI de la police de l'internet de Nicolas Sarkozy (source guardian). Une police inefficace et chère, comme le montrent ces quelques chiffres:

  • 12 millions d'euros, c'est le coût actuel d'HADOPI. (source: Le Figaro)
  • 100 000 mails d'avertissement envoyés en 2010 mais aucune coupure de ligne (source)

En 2010, pour résumer, la Haute Autorité a donc envoyé des mails à hauteur de 120€ le mail. Les mails en question sont envoyés sur l'adresse du FAI, donc en gros lus par 1 internaute averti sur 100. Quelle efficacité déconcertante ! Donc ça c'est pour le côté budget. Passons maintenant à la partie répression. Si vous êtes un adepte des torrents et autre solutions de Peer2Peer (eMule, Limewire et autres) vous pouvez vous inquiéter. Si vous utilisez des solutions de direct download (Megaupload, Rapidshare et compagnie) ou autres techniques pour télécharger malgré Hadopi, aucun contrôle n'est fait.

Résultat: les pirates se tournent vers ces solutions, faisant fructifier des entreprises de partage de fichier en ligne par l'achat de comptes premium et par l'utilisation de VPN. Il n'y a qu'à regarder l'envolée de l'utilisation de Megaupload en France pour comprendre qu'il y a un sérieux problème et que le législateur n'a strictement rien compris:

magaupload-france-hadopi

La lecture continue :

Partagez cet article si il vous a été utile :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

1 commentaire

  1. Syphiss 2 janvier 2011 - 17:54 Reply

    Accessoirement, la présidente de l’HADOPI est nommée pour la Légion D’Honneur cette année. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *