[Critique Cinéma] The Social Network

Synopsis : Une soirée bien arrosée d'octobre 2003, Mark Zuckerberg, un étudiant qui vient de se faire plaquer par sa petite amie, pirate le système informatique de l'Université de Harvard pour créer un site, une base de données de toutes les filles du campus. Il affiche côte à côte deux photos et demande à l'utilisateur de voter pour la plus canon. Il baptise le site Facemash. Le succès est instantané : l'information se diffuse à la vitesse de l'éclair et le site devient viral, détruisant tout le système de Harvard et générant une controverse sur le campus à cause de sa misogynie. Mark est accusé d'avoir violé intentionnellement la sécurité, les droits de reproduction et le respect de la vie privée. C'est pourtant à ce moment qu'est né ce qui deviendra Facebook. Peu après, Mark crée thefacebook.com, qui se répand comme une trainée de poudre d'un écran à l'autre d'abord à Harvard, puis s'ouvre aux principales universités des États-Unis, de l'Ivy League à Silicon Valley, avant de gagner le monde entier…
Cette invention révolutionnaire engendre des conflits passionnés. Quels ont été les faits exacts, qui peut réellement revendiquer la paternité du réseau social planétaire ? Ce qui s'est imposé comme l'une des idées phares du XXIe siècle va faire exploser l'amitié de ses pionniers et déclencher des affrontements aux enjeux colossaux…

Critique : Après avoir entendu beaucoup de bien sur The Social Network, je me suis décidé à le regarder. The Social Network ne se veut pas un documentaire, mais retrace quand même avec un fidélité relative l'histoire de Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook et ses collaborateurs des premiers moments. Le pari était risqué : rendre un film sur les nouvelles technologies intéressant même pour les non initiés est assez épineux.

La musique et la réalisation par Fincher sont convainquantes avec un rythme envolé qui nous maintient en haleine tout au long du métrage. Dès les premiers instants du film, on se sent happé par le débit de parole hallucinant du "héros" et on suit avec passion l'évolution du réseau social de ses balbutiements jusqu'au succès mondial qu'il a aujourd'hui. Pas de dualité gentils/méchants ici, tout le monde a sa part de vénalité et on se plaît à suivre le cheminement de chaque acteur. Un film mené tambour battant avec un excellent jeu d'acteur. Je le recommande à tous.

Note : 9/10

La lecture continue :

Partagez cet article si il vous a été utile :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Tags: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *