Critique du film Bad Lieutenant : Escale à la Nouvelle-Orléans (Port of Call New Orleans – Policier – 2010)

Critique Bad lieutenant

Synopsis : Terence McDonagh est inspecteur dans la police criminelle de la Nouvelle-Orléans. En sauvant un détenu de la noyade pendant l'ouragan Katrina, il s'est blessé au dos. Désormais, pour ne pas trop souffrir, il prend des médicaments puissants, souvent, trop souvent… Déterminé à faire son travail du mieux qu'il peut, il doit faire face à une criminalité qui envahit toutes les vies, même la sienne. Sa compagne, dont il est éperdument amoureux, est une prostituée. Pour la protéger, Terence est obligé de prendre des risques. Parce qu'il est sur les traces d'un gros dealer, sa vie est en jeu. Parce qu'il doit enquêter sur l'assassinat d'une famille d'immigrants africains, il doit mener une enquête impossible. En quelques heures, tous les enjeux de sa carrière et de sa vie vont se combiner pour devenir sa pire épreuve. S'il s'en sort, Terence saura enfin qui il est vraiment…

Critique : C'est la semaine des critiques qui piquent, on continue ! La trame narrative se passe en New Orleans, peu après l'ouragan Katrina. Terence est un lieutenant corrompu, complètement défoncé aux médocs, à la coke. Il voit des iguanes un peu partout tellement il est raide et ça l'aide pas vraiment à faire son métier correctement. Bien sûr, il a besoin de sa dose journalière et il confond donc  les stocks de stupéfiants saisis avec sa réserve personnelle. Nicolas Cage n'est absolument pas crédible dans son rôle de flic désossé par la drogue et le vice, et à part deux ou trois bonnes interventions qui laissent entrevoir ce dont il est capable (souvenez vous Lord Of War où il était si convaincant…) on n'y croit pas un instant.

Il faut également se doter d'un second degré bien affuté pour partir à l'assaut de ce film, vraiment longuet du haut de ses 1h56. Herzog nous balade à sa manière en cassant le rythme aux moments les plus tendus (long travelling sur un crocodile au moment où toute l'énigme policière se résout) et si on sourit bien à quelques scènes vraiment bien pensées, le film se dessine peu à peu : sans âme et sans profondeur. Malgré quelques moment forts (la "torture" de la vieille femme pour lui faire avouer où est son petit fils), l'ensemble reste trop pataud à mon goût.

Cette version de Bad Lieutenant par Werner Herzog n'est pas un remake du classique d'Abel Ferrara. C'est long, soporifique et ça ne vaut certainement le prix actuel d'une place de ciné !

Note : 1/5

 

La lecture continue :

Partagez cet article si il vous a été utile :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Tags: , , ,

Commentaires : 2

  1. Rémon 15 mars 2010 - 09:48 Reply

    Moi qui avait envie de le voir…
    J’irais peut être mais seulement pour Eva

  2. nony_ju 16 mars 2010 - 21:47 Reply

    Je voulais aller le voir pendant le printemps du cinéma et ben je crois que j’irai voir autre chose à la place! Merci pour ce test.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *