Chronique : Muse – Resistance (2009 – Rock)

J'ai peu de temps à accorder à cette chronique donc on va aller droit au but dans le mur. Le premier single (uprising) ressemble à s'y méprendre à Starlight (en moins bien) et reste la seule track à peu près écoutable de l'album, très différent de origin of symetry ou Showbiz.

Ce resistance est une mélange de Depeche mode raté, de Queen plagié (et raté aussi). Si le côté symphonie de la plupart des morceaux en jette franchement, le fait que Muse ait produit tout seul cet album en fait une oeuvre baclée, sans cohérence, du grand n'importe quoi. Unnatural selection et MK Ultra apportent un peu de fraîcheur dans un album vraiment pas convainquant.

  1. Uprising
  2. Resistance
  3. Undisclosed Desires
  4. United States Of Eurasia (+Collateral Damage)
  5. Guiding Light
  6. Unnatural Selection
  7. MK Ultra
  8. I Belong To You
  9. Exogenesis: Symphony Part I (Overture)
  10. Exogenesis: Symphony Part II (Cross Pollination)
  11. Exogenesis: Symphony Part III (Redemption)

Pour écouter l'album, c'est ici (Spotify)

La lecture continue :

Partagez cet article si il vous a été utile :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Tags: , , , , ,

1 commentaire

  1. Silice 6 février 2010 - 12:13 Reply

    Woh ! Cet album est pour moi l’un de leur meilleur et sans aller jusque là, assez bon, le coté Queen revival m’a au début légèrement surprise pour ensuite m’enchanté -même si oui… faut avouer que c’est parfois super ressemblant et limite trop-, le coté depechemode m’a par contre un peu plus gêné -Nota Bene : je n’aime pas depeche mode-.
    M’enfin, je trouve qu’on en tire quand même un album harmonieux qui se différencie des précédents -uprising non-compris, c’est d’ailleurs l’une des chansons que j’ai le moins aimé de l’album- et un peu de changement n’a, pour moi, faut aucun mal au groupe britannique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *