Critique du film Invictus (2010)

Synopsis : En 1994, l'élection de Nelson Mandela consacre la fin de l'Apartheid, mais l'Afrique du Sud reste une nation profondément divisée sur le plan racial et économique. Pour unifier le pays et donner à chaque citoyen un motif de fierté, Mandela mise sur le sport, et fait cause commune avec le capitaine de la modeste équipe de rugby sud-africaine. Leur pari : se présenter au Championnat du Monde 1995…

Critique : Tous les ans, Clint Eastwood nous sert sur un plateau un nouveau film avec une rigueur qui force le respect. Et quand on voit la qualité de ses productions, on se demande comment il fait pour tenir le rythme. Après Jugé Coupable, Space Cowboy, Créances de Sang, Mystic River, Million Dollar Baby, Mémoires de nos Pères, Lettres d’Iwo Jima, L’Echange, Gran Torino voici Invictus.

Dès le début du film, on entre dans un flashback historique des plus sombres. Le 11 février 1990, Nelson Mandela vient d’être libéré de prison après 27 ans derrière les barreaux. On peut observer dans la rue les Afrikaners qui jouent au rugby et, dans la rue d'en face, les noirs des townships qui jouent au football. Mandela va utiliser la force du sport pour tenter d'unifier ce pays fortement divisé et en faire la "rainbow nation". Le film met en vedette Matt Damon dans le rôle de Francois Pienaar et Morgan Freeman dans celui de Nelson Mandela.

Matt Damon est absolument incroyable dans son rôle et on ressent très bien la force qu'il essaie de donner à son équipe et sa bonne compréhension du message de Mandela. Morgan Freeman se campe comme la réincarnation absolue de Mandela, c'est bluffant !

Le film est empreint d'un message d'espoir fort et, loin de vivre passivement une sorte de documentaire, on se sent transporté dans cette tourmente de sentiments forts et d'actions bien menées. Les scènes de rugby sont filmées au plus près des joueurs et même si j'ai trouvé que les effets sonores étaient un peu exagérés lors des mélées et des placages, on reconnait la patte de Clint Eastwood et le rendu est bon. Une scène avec un avion (je ne vous en dévoile pas plus) vient malheureusement entacher la crédibilité historique du film et casse le rythme. Que dire également des ralentis utilisés à outrance en fin de film et qui font tourner à la parodie (la bande son est ralentie) une scène qui est sensée être un moment clé du film, rempli d'émotion et de tension?

Malgré quelques petites fautes de goût, Invictus est un film palpitant, Clint Eastwood nous propose un chef d'oeuvre de sagesse. Essai transformé !

Note : 4/5

Vous avez cherché :

  • critique du film invictus
  • analyse du film invictus

La lecture continue :

Partagez cet article si il vous a été utile :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Tags: , , ,

Commentaires : 4

  1. Aleks 28 janvier 2010 - 14:03 Reply

    J’ai très envie d’aller voir ce film. Merci pour ta critique ;)

  2. Nicolas 28 janvier 2010 - 14:31 Reply

    Merci d’être passée, je te recommande d’aller le voir ;)

  3. MrKim 13 février 2010 - 12:37 Reply

    Merci pour la critique.

    Encore un retour positif de ce film, il faut vraiment que j’aille le voir !

    J’essayerai de passer et de vous dire ce que j’en pense. ;-)

  4. César 19 mai 2011 - 14:21 Reply

    Bonjour , je suis en classe de 3e , et pour l’histoire des arts j’ai choisit de présenter In victus (Mon collège est spéciale film) Certaines de t’es critiques m’on permis de bien dévelloper je t’en remercie :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *